3567 vues

Le Cameroun construira un nouveau terminal et une 2e piste à l’aéroport international de Douala

BTP Infrastructures TP TP

Best Africa Magazine, La Vitrine d'Une Afrique Positive.

Le Cameroun construira un nouveau terminal et une 2e piste à l’aéroport international de Douala


D'ici 2030, le Cameroun envisage de construire un nouveau terminal de passagers et une 2e piste à l’aéroport de Douala. Des avancées sont annoncées sur le projet futuriste d’un nouvel aéroport dans la métropole économique. Les plateformes domestiques subiront, quant à elles, une cure de jouvence.

Le Cameroun prévoit la construction d’un nouveau terminal et d’une nouvelle piste d’atterrissage à l’aéroport international de Douala, la principale plateforme du pays. C’est l’un des chantiers majeurs du sous-secteur transport aérien contenu dans la Stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND30), la nouvelle boussole économique du pays rendue publique le lundi 16 novembre.

En prévision à la croissance globale du secteur, le pays d’Afrique centrale projette également, au cours des dix prochaines années, de mener des études de faisabilité « en vue du développement d’un aéroport de classe mondiale situé dans la zone métropolitaine de Douala ».

Mais en attendant, la rénovation du terminal actuel va se poursuivre. Le 10 juin 2020, son gestionnaire commercial – Aéroports du Cameroun (ADC) – a lancé un appel d’offres international pour la conception, l’ingénierie et la réalisation des travaux de reconfiguration et de rénovation de l’aérogare passagers (48 millions EUR hors taxes). Ce projet, livrable d’ici 2022, vise à faire passer la capacité actuelle de la plateforme de 1,5 million à 2,5 millions de passagers par an.

Dans le cadre de la SND30, le Nord Cameroun ne sera pas en reste. L’aéroport international de Garoua, le 3e du pays, bénéficiera d’une « mise à niveau ». Par ailleurs, le nouvel outil de planification pour la prochaine décennie envisage aussi la modernisation des aéroports secondaires (Bafoussam, Ngaoundéré, Bamenda et Bertoua), qui sont « peu utilisés, et souvent dégradés ».

« Cette faible utilisation s’explique en partie par une compagnie nationale (Camair-Co) sous-équipée, dont les performances doivent être améliorées […] par la mise en œuvre d’un plan de redressement », explique le document. 

 

- Best Africa Mag

Populaire

  • 4.5

A Propos

Venus d’horizons divers, riches de formations, de parcours et d’expériences variées, les membres de notre équipe sont liés par un idéal commun, farouchement ancré en nous : le développement de l’Afrique.

A propos

Newsletter

Support | Infos

  • Villa 128 Monument de la Renaissance Ouakam Mamelles, Dakar - Sénégal.
  • +221 78 600 03 23
  • info@bestafirca-mag.com
  •  
  • BEST AFRICA MAGAZINE, La Vitrine Panafricaine Positive!